slide_maison_01 slide_maison_02 slide_maison_03 slide_maison_04 slide_maison_05 slide_maison_06

Histoire de la maison

travaux 00Après plusieurs années passées à Douarnenez pour les vacances d'été, la famille (35 grands et petits) dû quitter la Villa d'Ys pour s'installer temporairement dans un château sur la commune de Lesconil.

L'été 1954 passa ainsi entre le parc et le 2ème étage du château, avec quelques incidents notables, et les vaines recherche d'un nouvel endroit capable d'accueillir la troupe l'année suivante.

Devant les difficultés de logement de cette "équipé" hors du commun la décision de construire une maison fût rapidement prise.

"Ce sera bien un peu de travers,
mais cela n'a aucune importance"

 

travaux 06A force d'explorer la côte du Finistère sud une plage, presque déserte mais abritée, séduisit l'ensemble du groupe.

Notre Maison venait de faire son entrée sur la commune de Loctudy.

Conseillée par le Maire de la commune et son garde-champêtre, Suzanne Masson fit l'acquisition d'une parcelle de terre plantée de choux et de carottes à 5 mètres du bord de l'eau.

Un vrai paradis pour ses enfants !

 

Première tranche de travaux

travaux 01Aidée d'un architecte de Quimper, d'équipes de travailleurs bénévoles d'HEC et d'entrepreneurs de maçonnerie, la construction débuta en cette année 1955 avec l'objectif de finir avant l'hiver les murs et la toiture.

Suzanne Masson relate ainsi les événements dans son journal :

Le 3 juillet :
arrivée sur les lieux d'une première équipe chargée de l'organisation du campement. La baraque installée à Pâques a resistée à la tempête; on aménage des chambres chez l'habitant, la salle de bal et le grenier de la boulangère, tout le monde sera logé. Ne serons-nous pas 40 par moments ?

Le 9 juillet : arrivée sous la pluie de la prmière équipe de jeunes HEC qui se renouvellera en août. Le premier coupe de pioche des fondarions est donné le 11 juillet sous la pluie.

 

travaux 02

La première pierre, fondations finies, est posée le 4 août (exceptionnellement il ne pleuvait pas) et le 18 septembre, le Président du bureau des élèves d'HEC venait sous un soleil radieux avec l'intention évidente de poser... la dernière pierre !!!

Mais on chercha en vain où la lui faire mettre, car toute la maçonnerie avait été terminée depuis 8 jours.

Il ne peut qu'admirer le travail de ses 20 camarades et constater avec un certain étonnement que la formation HEC pouvait donner d'excellent terrassiers, de bons bétonneurs et de parfaits maçons.

La maison en chiffres :

  • 20 tonnes de ciment
  • 70 m3 de pierres
  • 65 m3 de sable
  • plus de 2 000 parpaings
 

travaux 032

Elle sera vraiment "notre maison" puisque c'est nous qui l'avons construite.

Elle sera si jolie notre maison, longue et basse sous son toit d'ardoise. Elle sera grande aussi (n'a-t-elle pas 24m de long). Il le faut bien, son nom sera : "La Porte Ouverte", ce sera la maison où chacun saura qu'il peut toujours venir. Toujours pleine de petits, elle devra pouvoir accueuillir, en se serrant un peu, tous ses enfants devenus grands et au passage ses amis et ils sont si nombreux.

Cette année 1955 se termina avec le déménagement des meubles entreposés depuis l'été précédent dans le grenier d'une salle de bal de la région.

 

Poursuite de la construction

Après un hiver de repos, l'acquisition du terrain situé derrière la maison permit de construire le garage et de réaliser une aire de jeux pour la troupe.

Les années suivantes furent consacrées à l'aménagement de la maison avant de réaliser la seconde tranche (face à la mer) puis bien des années plus tard la dernière tranche, située derrière la maison, accueillant la salle de jeu. Enfin, c'est la chapelle qui clôtura la construction de cet ensemble.

Des dortoirs et des salles de bains collectives de la maison, il ne reste aujourd'hui plus que des souvenirs. Au fur et à mesure des naissances, les étages furent aménagés en appartement pour accueillir les petits enfants et les arrières petits enfant de la famille dans des conditions moins spartiates mais tout aussi agréables pour se retrouver chaque année.